Comment fonctionne une maison de retraite??

par Maria
0 commentaire
maison de retraite


Une maison de retraite a la vocation de recevoir les personnes âgées de 60 ans au minimum. Il existe une dérogation concernant cet âge légal. Les personnes admises auprès de la résidence sont les profils présentant des problèmes à accomplir les actes de la vie courante. Elles peuvent réclamer un soutien pour s’habiller ou se laver. Après l’admission, les locataires profiteront des différentes infrastructures en place. 

La capacité d’accueil


Les pensionnaires peuvent louer une chambre simple ou double en intégrant une maison de retraite. Un couple peut s’installer dans une chambre double dont la dimension a été pensée à cet engouement. La capacité d’accueil d’une maison de retraite dépendra des lits disponibles. Il est donc possible que les centres refusent de prendre en main le senior à cause de ce facteur. Néanmoins, les intéressés se retrouveront sur une liste d’attente. Dès lors qu’une place se libère, ils seront contactés. À noter que les places attribuées sont différentes pour les seniors à mobilité réduite et normale. Concrètement, un centre peut proposer jusqu’à 100 lits pour les personnes âgées qui ne présentent pas de soucis physiques. Et 60 autres places seront par exemple vacantes pour accueillir des pensionnaires exposées à des handicaps. Les procédures varient toutefois d’une résidence à l’autre ainsi que le nombre. 

Le loyer


Contrairement à la location classique d’une habitation, le loyer est facturé par jour. Il s’agit de la méthode de tarification appliquée en cas de simples hébergements. Cela présume que la personne n’a pas de problème de mobilité et de dépendance. À l’inverse, elle devra effectuer un examen préliminaire chez le médecin coordinateur. Il arrive aussi que les personnes soient transférées d’un établissement hospitalier. Ici, les études médicales ont alors été effectuées sur place. La manœuvre aura pour objectif de déterminer le GIR ou groupe iso ressource de la personne. Il correspond à une valeur indiquant la perte d’autonomie. Il varie de 1 à 6. Le niveau 1 est le plus grave. L’établissement fixera le montant selon le degré de gravité constaté. Comme on pourrait s’y attendre, vous payerez des sommes plus élevées avec un GIR de 1-2. 

Les activités


Les activités proposées sont abondantes dans une soisy-sur-seine maison de retraite. Elles aideront les pensionnaires à retrouver progressivement leurs 5 sens. D’autres pourront retarder les effets nocifs de la vieillesse sur la mémoire et les parties mécaniques du corps. Les locataires ont plusieurs formules à leur disposition. Ils peuvent venir dans le centre uniquement le jour. On pourrait ainsi assimiler l’endroit comme une garderie d’enfant. Ces personnes pourront participer aux animations de l’établissement. Elles peuvent assister aux activités comme la poterie, le jardinage, la danse ou encore le chant. Le soir, elles reviendront auprès de leurs familles. Tous les mois, l’habitat spécialisé peut planifier des activités telles que la découverte culinaire d’un autre pays. Les clients sont autorisés à sortir du périmètre du moins ceux aptes à bouger sans l’assistance d’une infirmière. 

Les installations


Les espaces se subdivisent en deux grandes parties. D’abord, il y a les parties privatives. Elles comprennent les chambres à coucher. Elles seront nettoyées tous les jours à des heures fixes pour éviter aux convives d’attraper des virus ou des allergies. Les chambres sont meublées. Ensuite, il existe des parties communes. Les restaurants entrent dans cette catégorie. Les pensionnaires rejoignent la pièce pour les trois repas quotidiens. Des grandes salles sont également aménagées pour organiser les évènements festifs. Mais parfois, elles se passent en plein air dans un énorme jardin. Dans un souci d’hygiène, l’endroit est parfaitement ventilé et climatisé. Selon l’importance de la structure, elle peut abriter une salle de gym, piscine ou un salon de beauté.

Facebook Comments

Vous aimerez aussi